Le numérique au service de la consommation, Tri & Recyclage. Par Thierry

Fan du numérique et sensible à l’écologie responsable pour une bonne hygiène de vie tout en préservant notre planète, je vous donne quelques conseils et informations bien utiles.

La consommation

Avant de penser au Tri et don­ner des con­seils, nous devons penser à chang­er notre façon de con­som­mer par des achats respon­s­ables comme, par exem­ple en vrac (sucre, farine, fruits secs, etc.), à la ferme (poulet, œufs) ou dans le Dis­count du coin qui lui, depuis des années, vous vend des pro­duits sans surem­bal­lage, comme pour les yaourts. 

Moins vous achèterez avec des surem­bal­lages inutiles, moins vous aurez à tri­er et, je l’espère, moins la note du traite­ment des déchets coûtera au contribuable.

Lorsque vous réalisez des achats dans un com­merce, il est intéres­sant de con­naître la com­po­si­tion des pro­duits tant pour votre san­té que pour le com­post dont l’intérêt est évi­dent pour ceux qui pos­sè­dent un jardin : pay­er moins cher la note de la lev­ée au poids des déchets ménagers très prisé par les communes.

Pour con­naître la com­po­si­tion du pro­duit acheté après un scan du code barre avec l’application YUKA : Yuka — Scan de pro­duits – Appli­ca­tions sur Google Play

Tri et Méthode de la collecte des déchets ménagers

Ici, nous allons par­ler du Tri Sélec­tif et de sa récupéra­tion. Il va fal­loir (encore) atten­dre env­i­ron 2 ans pour que la sélec­tion des déchets ménagers soit stan­dard­is­ée au niveau national.

Aujourd’hui d’un départe­ment (ou d’une com­mune) à l’autre la méth­ode peut chang­er surtout en ce qui con­cerne le plas­tique. De façon basique cer­taines com­munes n’accepteront que les bouteilles plas­tiques et d’autres en exten­sion les surem­bal­lages plas­tiques, sachets, pots de yaourt et de crème vien­dront s’ajouter.

Comme de nom­breuses per­son­nes, votre réflexe sera de regarder le logo sur l’emballage, mais si votre tri n’est pas en adéqua­tion avec la régle­men­ta­tion appliquée par votre com­mune, cela peut amen­er un sur­coût de la col­lecte de vos déchets, et à for­tiori si celle-ci se fait à la pesée. Ren­seignez-vous auprès du ser­vice des déchets ménagers de votre commune.

Com­ment bien Tri­er avec l’application CITEO (Google Play Store) ?

L’application demande la local­i­sa­tion et le nom de votre ville : Guide du tri – Appli­ca­tions sur Google Play

Quelques moyens que votre Mairie pourrait mettre à votre disposition

Un bac jaune pour le tri sélec­tif, brun ou gris pour les ordures ménagères.

Des Con­teneurs à verre aériens ou enterrés.

En règle générale, nous vous par­lerons plus des con­teneurs jaunes puisque cela con­cerne tous les objets recyclables.

  • 1er Cas : Basic

  • 2ème Cas : En extension

Atten­tion : con­cer­nant les papiers con­fi­den­tiels, ne pas les met­tre dans le bac recy­clable. Des organ­ismes se spé­cialisent dans ce type de traite­ment, informez-vous auprès du ser­vice com­pé­tent de votre Mairie. Sinon en sac dans le bac brun d’ordures ménagères pour être incinéré.

Que devient le recyclable ?

Pour cela il existe plusieurs sociétés plus ou moins impor­tantes qui récupèrent vos déchets pour leur don­ner une autre vie. Mais atten­tion bien sou­vent aux pub­lic­ités men­songères comme par exem­ple : la canette alu­mini­um recy­clable à vie (faux!=) ; par con­tre le verre oui.

Cepen­dant ce qui est vrai c’est que nous pou­vons diver­si­fi­er le recy­clage en fonc­tion de la matière récupérée lors de la col­lecte par les ser­vices de déchets ménagers par les ripeurs appelés plus com­muné­ment éboueur.

  • Ici des bouteilles en plas­tique triées par couleurs.

  • Chaîne de Tri manuelle.

  • Com­pactage des bouteilles en plas­tique et du papier.

  • Com­pactages des canettes en aluminium.

Donc non tout ne finit pas à l’incinération, mais par expéri­ence je peux dire que l’aspect financier prend le dessus et les rebus fac­turés sont surévalués. 

  • En France nous par­lons seule­ment de 20% de déchets recyclés.

Le plus hor­ri­ble dans l’histoire, c’est que nous payons pour faciliter le trans­port des pro­duits con­som­ma­bles et nous payons une sec­onde fois pour assur­er ”leur fin de vie”. Ce qui implique que réalis­er le tri ne va pas vous exonér­er de la taxe d’enlèvement d’ordures ménagères, mais reste impor­tant dans l’éveil de notre con­science au bien-être et à l’environnement.

Vous pour­rez le con­stater dans cer­taines ban­lieues où les locataires jet­tent leurs déchets par les fenêtres et oblig­ent le syn­dic ou les offices HLM à béton­ner le bas de l’immeuble pour éviter les rats et faciliter le nettoyage.

Il est impor­tant de savoir que le tri est oblig­a­toire et devient un devoir per­ma­nent. Si le meilleur déchet reste celui que nous ne pro­duisons pas, acheter un pro­duit avec un strict min­i­mum d’emballage dimin­uera son coût, facilit­era le tri, réduira la quan­tité à recy­cler et, je l’espère, per­me­t­tra de con­som­mer moins cher.

***

Les Logos

 

***

Les Déchetteries

 

Avant de par­ler d’un futur proche, le Biodéchet, nous ne devons pas ignor­er les déchets impor­tants : ceux que nous devons amen­er en déchet­terie pour ne pas finir en dépôts sauvages très fleuris­sants actuellement.

Exem­ple de déchets à apporter en déchet­terie, bien vous ren­seign­er sur l’acceptation des déchets que vous y apporterez.

Une indi­ca­tion cepen­dant, une bouteille de gaz qui n’est pas accep­tée en déchetterie doit être rap­portée sur un point de vente de bouteilles de gaz. Le reven­deur, que cela l’enchante ou pas, est dans l’obligation de vous la repren­dre, tout comme le sont les DASRI (Déchets d’Activ­ités de Soins à Risques Infec­tieux) : médica­ments, seringues, panse­ments, etc.

***

Les DASRI

 

La phar­ma­cie doit vous les repren­dre puisqu’une fil­ière spé­ciale pour les médica­ments est néces­saire de par leur nocivité. 

Leur inc­inéra­tion spé­ci­fique à très haute tem­péra­ture et divers fil­tres spé­ci­aux sont de mise.

Les infir­miers, infir­mières et les médecins doivent, lors des vis­ites à domi­cile, repren­dre les déchets qu’ils pro­duisent et NON vous en con­fi­er l’évacuation ou le recyclage.

 

***

Les Biodéchets

Les biodéchets cor­re­spon­dent aux déchets organiques issus de ressources naturelles végé­tales ou ani­males.

Ils sont con­sti­tués prin­ci­pale­ment des déchets de cui­sine (épluchures de légumes et autres restes ali­men­taires) et des déchets verts du jardin (tailles de haie, tonte de gazon, feuilles mortes…).

Les biodéchets ont la capac­ité de ”pour­rir”, c’est pourquoi on les appelle égale­ment putresci­bles ou fermentescibles.

Exem­ples de propriétés :

• Les déchets rich­es en azote : restes de repas, épluchures de légumes, gazon ou marc de café.
• Les déchets rich­es en car­bone : papiers, car­tons, pailles ou branches.

***

Le COMPOSTAGE

 

Un com­post pos­sède divers­es con­traintes : Sec et Humide / Vert et Brun / Azote et Car­bone / Fin et Grossier.

Matières brunes

• Feuilles
• Tailles de haies réduites en morceaux
• Fanes de pommes de terre et de tomates
• Papi­er jour­nal, essuie tout
• Sci­ure de bois non traité
• Coquilles d’œuf

Matières vertes

• Tonte de gazon
• Fruits et Légumes crus ou cuits
• Mau­vais­es herbes non mon­tées en graine
• Restes de repas d’origine végé­tale, riz, pâtes…
• Marc de café
• Sachets de Thé, tisane

En général, les matières vertes, molles et mouil­lées sont rich­es en azote alors que les matières brunes dures et sèch­es sont rich­es en carbone.

Un bon com­post est trans­for­mé par les micro-organ­ismes en humus et pro­duisent de la chaleur pour oxygén­er le compost.

Vous devez le remuer sou­vent, il ne doit pas être sec au touch­er (donc humid­i­fiez) ou trop humide et tassé (remuez) pour éviter les mau­vais­es odeurs, si le com­post est entretenu, met­tre du car­ton au-dessus.

Évitez les agrumes, ou tous déchets con­t­a­m­inés comme les mou­choirs, com­press­es, médica­ments etc…

Le pre­mier con­seil serait de le com­mencer au print­emps ou en été dans un com­pos­teur aéré pour une bonne cir­cu­la­tion d’air en plaçant au fond des brindilles, feuilles mortes sur 5 à 10 cm d’épaisseur. S’il est pos­si­ble d’équilibrer les matières brunes (sèch­es) et vertes (humides) c’est le top.

Pour éviter les mouch­es sou­vent attirées par les restes de fruits en sur­face, cou­vrez le com­post de feuilles mortes ou de broy­at par­fois don­né par la Mairie.

ENGRAIS NATUREL

 

L’engrais le plus facile et très effi­cace sera de met­tre une peau de banane dans un litre d’eau. Laiss­er mariner 2 jours et c’est prêt à être util­isé. Les plantes adorent.

Pour vos tomates, réalisez un purin d’orties ; le plus dur sera de porter des gants.

Les engrais naturels à base de corne, de con­soude ou de cen­dre de bois sont par­ti­c­ulière­ment rich­es en potassium.

Un autre engrais naturel que vous piétinez sou­vent, votre gazon, oui je dis bien votre gazon. Dans un grand seau met­tre du gazon et le recou­vrir d’eau que vous lais­serez infuser une semaine. Et c’est par­ti… Pren­dre 2,5 litres de gazon pour 10 litres d’eau. Vous pou­vez faire la même chose avec votre com­post macéré seule­ment 2 jours.

Conclusion

 

Vous allez trou­ver d’autres appli­ca­tions sur le Store, mais après plusieurs recherch­es beau­coup d’entre elles n’apportent pas grand-chose.

Cet arti­cle explique dans ses grandes lignes pourquoi le Tri, et ce que peut nous amen­er quo­ti­di­en­nement une réflex­ion basée sur une écolo­gie pou­vant nous apporter tant en savoir qu’en béné­fice comme moins de dépenses.

Donc acheter mieux pour moins tri­er en espérant pay­er moins de charges de col­lecte tout en béné­fi­ciant de vos pro­pres pro­duits naturels comme les engrais.

Thier­ry

Thierry Contributeur SOSPC.name

Les autres articles de Thierry sur Sospc.name

Rejoignez SOSPC, et profitez de contenus et d’avantages exclusifs à partir d’1,70 € / mois avec l’abonnement annuel ! Plus d’infos en cliquant ICI. 😀

Christophe. Admin­is­tra­teur.

S’abonner
Notifier de
guest

7 Commentaires
le plus récent
le plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
MiaContribution

Mer­ci pour ce com­plé­ment d’in­for­ma­tions Vulcain   :wpds_smile: 
J’e­say­erai le purin de bananes, j’ai déjà mis 2 peaux de bananes de côté   :wpds_wink: 

Hugues

Excel­lent arti­cle, très instructif !
Mer­ci Thier­ry pour toutes ces précisions.

MiaContribution

Hel­lo Thierry,

Déjà je vais installer l’ap­pli­ca­tion Yuka que je ne con­nais­sais pas sur mon smart­phone, mer­ci pour l’in­fo ;-)

Ma com­mune pro­pose des con­tain­ers pour tri­er le papi­er, le verre et le tex­tile, à 500 mètres de chez moi.
Il en existe aus­si sur le park­ing de l’hy­per­marché où je fais mes courses.

Le prob­lème c’est que durant des mois per­son­ne ne pas­sait les vider, on ne pou­vait plus rien y met­tre. C’est enfin ren­tré dans l’or­dre il y a quelque temps.

Quant aux déchets organiques, je les mets bien dans le bac à com­post du jardin.

Je suis déçue d’ap­pren­dre que seule­ment 20 % des déchets sont recy­clés con­tre 36 % qui sont enfouis !
Mais fab­ri­quer 2 cou­ettes avec 36 bouteilles plas­tique, c’est pas mal tout de même :-)

Pour ceux qui se poseraient la ques­tion, j’ai cher­ché la déf­i­ni­tion, les DASRI sont les Déchets d’Ac­tiv­ités de Soins à risques Infec­tieux et assimilés.

Je me demande bien pourquoi les trognons de choux ne doivent pas être mis dans le composteur…
Si c’est pour une rai­son de décom­po­si­tion dif­fi­cile, il y a pire, par exem­ple la peau des avo­cats et les coquilles d’œufs.

Quand à faire le tri des bou­tons d’or lorsque tu tonds l’herbe, c’est tout bon­nement impos­si­ble, pareil pour les mau­vais­es herbes mon­tées en graine !
Mais j’ai appris quelque chose, je ne met­trai plus les feuilles de rhubarbe.

Je me suis adon­née au purin d’or­tie à une époque, mais j’ai vite aban­don­né :D

Mer­ci pour cet arti­cle que j’ai trou­vé très intéressant.

@Christophe, je ne vois plus les émoticônes, j’ai tapé à la main ceux que j’ai mis, ça vient de moi ou c’est normal ?

Last edited 1 année il y a by MiaContribution
Charly

Bra­vo Thierry !
Je partage à 1000%. Mon petit com­ment vien­dra, j’e­spère, com­pléter. J’ai ouvert il y a 2 ans env­i­ron une petite recy­clerie et un ate­lier de répa­ra­tion dans une asso en Aquitaine, je récupère les vieux PC dont les gens ne veu­lent plus et qui risque de train­er sur le trot­toir + ceux des entre­pris­es égale­ment. Je net­toie, je teste et installe une dis­trib Lin­ux (Manjaro/Mint/Lubuntu/Lite ou Debian) Les PC vrai­ment trop vétustes sont entière­ment démon­tés et recy­clés. Nous réser­vons ce matériel (don) exclu­sive­ment aux plus dému­nis de la com­mune et nous prê­tons aus­si aux asso­ci­a­tions (1 an renou­ve­lable) J’ai beau­coup de boulot car je ne fais pas que ça, heureuse­ment j’ai des sta­giaires (école/entreprise) de temps en temps et qui me donne un coup de main, sauf quand ils font des con­ner­ies… lol 

D’ailleurs si des lecteurs de la région de Castillon/Bergerac/Monbazillac ne savent pas quoi faire de matériels (Pc/Mémoire/CG etc.) je suis pre­neur, con­tactez Chris il vous don­nera mon Email. Mer­ci pour eux…La mairie me fait entière­ment con­fi­ance et j’ai de très bonnes rela­tions avec Mme la maire aujour­d’hui, j’incite les lecteurs qui veu­lent se lancer dans ce genre de chose de se rap­procher de leur com­mune en expli­quant bien pourquoi il est impor­tant de recy­cler et par la même occa­sion d’en faire prof­iter les plus dému­nis, les écoles etc. Je garantie que vous serez écouté…

Mon “e‑Recycle” s’in­scrit donc prin­ci­pale­ment sur 3 axes :
Social, envi­ron­nemen­tal et économique. Dans une société large­ment dom­inée par le prof­it, l’e-Recy­cle démon­tre qu’un mod­èle d’é­conomie sol­idaire est possible !
Belle journée,
Charly

Joseph

Un très bel arti­cle bien détail­lé et complet !

Mer­ci Thierry !

Fernand

Instruc­tif, mer­ci :-)

7
0
N'hésitez pas à laisser un commentaire !x